Articles

Affichage des articles du décembre, 2010

Des petits plaisirs de vacances

Image
Le retour à la maison.

La traditionnelle sortie de deux jours au chalet d'Andrée-Anne avec Marianne incluant une randonnée en raquettes, des dizaines de parties de cartes, des siestes sur le divan devant le feu de foyer et des crêpes au petit déjeuner.








Un souper chic cinq services avec 20 amis tous étonnament réunis un 22 décembre. Le vin coule à flot et le fromage rehausse le goût de toutes les bouchées.



Rock band, RollerCoaster Tycoon, lecture, téléchargement de nouveaux artistes dans ma bibliothèque itunes, popotes, regarder des films; bref, je me permets de faire des activités qui n'ont pas de fin.

L'anniversaire de mon papa. Bonne fête, mon vieux ! Je t'aime :)

Un souper dans la simplicité avec mes fidèles amies du secondaire dans un beau 3 1/2 à Montréal. Comme on s'éloigne toutes de plus en plus (Autriche, Québec, Sept-îles), leur seule présence suffisait.

Devant un chaud feu de foyer à 1h30 du matin, je m'étends sur le plus vieux, mais le plus confortab…

Souper de Noël dans la famille adoptive

Image
J'avais le coeur gros. Gros comme une balloune d'eau que si tu lances de toutes tes forces, à ta grande surprise, n'éclate pas, mais qui éclate pour un rien du tout. Heureusement, hier soir, j'avais une belle réunion de famille pour me réconforter, le souper de Noel avec la club de triathlon, ma deuxième famille adoptive (les McCarrolls sont ma première famille adoptive).

Un souper d'abord bien organisée et calculée grâce à Eugé et à Francis. Ensuite, c'était à moi d'orchestrer la soirée. Durant le souper, plusieurs sapins se sont passés et on a vite compris qui étaient plus naifs (devrais-je même préciser naîves ?) et qui étaient plus susceptibles de vous passer un sapin. Ummm, les triathlètes se mettent à parler de chasse et pêche, c'est louche. Après le repas principal, un petit échange de cadeaux sous le thème de la sédentarité. Je pense que René s'est fait un ennemi au sein du club. Les belles bûches de Noël signature Kirkland ont suivi, de quo…

Une petite tape dans le dos

Image
Même nous, les futurs enseignants, on en parle beaucoup trop souvent négativement de la réforme de l'éducation.

Pourtant, cette session, on a eu la chance de l'analyser davantage. On sait maintenant pourquoi certains enseignants crachent sur certaines compétences. CERTAINES compétences. Pas toutes, comme dans les médias ou comme dans les rencontres de parents. D'abord, avant de critiquer, il faut savoir de quoi on parle. Eh bien, je parie mon vélo que 90% des râleurs ne savent pas ce que sont les compétences transversales. Il y en a 9, mais je m'arrête là pour ce qui est de votre apprentissage parce que je ne finirai plus.

Ils viennent de sortir les résultats des québécois au programme international (PISA) dans lequel ils évaluent la lecture, les mathématiques et les sciences. Conclusion ? Les "jeunes de nos jours" se classent bien, tout aussi bien que "dans mon temps" ou que dans "votre jeune temps". Yves Boisverts, chroniqueur de la Pres…

Agent de vacances

En théorie, je n'ai pas fini l'école. Il me reste un oral mercredi prochain et je m'en vais justement passer la journée à l'école pour le préparer. Or, vous conviendrez avec moi qu'un oral, c'est pas mal moins stressant que des examens. Je ne dis pas si les oraux vous rendent malades, mais pour de futurs enseignants, ce n'est rien du tout. Alors, je considère que depuis hier midi, je suis en vacances.

Pour plusieurs, être en vacances, c'est prendre le temps de rien faire. Ou bien, peut-être pas de rien faire, mais de rien prévoir. Vivre le moment présent. Carpe Diem. Il y en a qui partent loin loin loin. Les chanceux qui ont de l'argent évidemment. Puis, il a du monde comme moi que j'appellerais des agents de vacances.

Selon ma philosophie de profiter au maximum de mes vacances, le repos n'a pas tellement sa place. Mon plaisir, au début des vacances, c'est de planifier le plus d'activités possibles. Alors, je sors mon petit calendrie…

Wake up !

Ce matin, je devais aller nager à 6h. Je n'ai jamais entendu mon alarme. Je devais suivre cet entrainement de natation d'une séance de musculation. De 10h à 14h, je travaille au Sports Experts. À 14h45, j'ai un entrainement de spinning auquel suivra un 65minutes de course à pied.

Quand j'ai ouvert les yeux à 7h17, j'étais d'abord fâchée de ne pas m'être levée plus tôt. "La nuit porte conseil", alors j'ai refermé les yeux. À 7h47, quand je les ouverts pour la deuxième fois, je me suis dit que je pourrais aller courir tout de suite, mais en regardant la neige tombée au travers de mes belles grandes fenêtres, je me suis dit que c'était un mauvais plan pour me détruire les genoux. Alors, j'ai refermé les yeux. À 8h05, je les ouverts pour la troisième fois et je me suis mise à penser à hier, à ce test Léger-Boucher qui m'a détruit moralement plus que physiquement, à mon odomètre que je me suis fait volé au centre-ville, à mon foutu trav…