Articles

Affichage des articles du août, 2011

Périple culinaire #3 : sauce à spag

Image
Vous devez bien vous demander où sont les périples culinaires #1 et #2. C'est que j'en n'avais pas parlé.



La première fois, c'était il y a à peu près un an. Eugé et moi étions allés un samedi matin pluvieux cueillir des pommes avec lesquelles on a fait, si je me souviens bien, deux grandes croustades, environ 4 grandes tartes et 8 petites tartes. Comme la saison des pommes est commencée, on risque de s'y remettre bientôt !!



Le deuxième périple culinaire, c'était il n'y a pas si longtemps. Après le triathlon de Québec, il nous est resté deux caisses de bananes qu'on avait immédiatement congelé. Quelques semaines plus tard, Eugé et moi en avons ressortis pour faire des muffins aux bananes. On a fait 4 recettes qu'on a partagé avec le club un jeudi matin après l'entrainement de natation.



Enfin, ce soir, c'était la sauce à spag à maman. Pas une, mais deux recettes ! Imaginez le nombre de conserves que ça fait...





À partir du moment où nous avons m…

Post-training tutorial

Mardi soir, l'entrainement de vélo a été plus long que prévu. Je suis arrivée chez moi vers 8h et j'avais faim, comme l'automne dernier, les mercredi soirs après l'entrainement de cross-country. Dans ces moments-là, ça te tente pas de perdre ton temps à faire à manger. Alors, je me fais des oeufs sur une toast. De plus, est-ce qu'il y a quelque chose de plus désagréable que de manger encore tout crotté de l'entrainement ?! C'est pourquoi je prends ma douche en même temps de préparer mon post-training diner. J'ai été inspirée par le vidéo de Sarah-Anne sur la transition en duathlon et donc voilà un petit vidéo dans lequel vous pouvez voir toutes les étapes qui me permettent de rentrer chez nous, faire des oeufs sur une toast et prendre ma douche en 8min. J'ai toujours été réputée pour mon efficacité...



À venir, le vidéo en meilleur qualité.



Note: Les filles avec les cheveux longs, si vous voulez l'expérimenter, je vous conseille de mettre le feu m…

Jack le dit !

Image
C'est triste que ce soit pour cette raison, mais c'est beau de voir le Canada autant uni. Dans le fond, c'est ce que Jack voulait. Ce fut la dernière mission qu'il aura accomplie. Dommage que ça ne dure pas.



Ses dernières paroles sont inspirantes. Si seulement tout le monde pouvait penser comme ça, ce serait si simple, la vie. Je le dit souvent qu'il faut rester optimiste. Maintenant que Jack le dit, soyez-le ! (T'sais Jack, ça ressemble à "Jean dit", le jeu là...)



Mes amis, l'amour est cent fois meilleur que la haine. L'espoir est meilleur que la peur. L'optimisme est meilleur que le désespoir. Alors aimons, gardons espoir et restons optimistes. Et nous changerons le monde.



JOIE !

Image
J'essaie de me souvenir la dernière fois que j'ai eu des larmes de joie...



Je me souviens d'un cross-country à Laval où j'étais tellement contente de ma course que je l'ai terminé en sautant (j'ai vraiment sauté !) dans les bras de mon coach et en pleurant de joie.



Il y a aussi presque toutes les fois où j'ai parlé à ma tante qui habite en France (je lui parle très peu souvent).



Je me souviens du Noël que j'ai passé en Nouvelle-Zélande. J'avais appelé ma famille le soir du 24 décembre. Ce Noël là, en plus, la petite famille française était au Québec. J'avais eu de la difficulté à parler !



Encore en Nouvelle-Zélande, lorsque avant de partir, ma famille d'accueil m'a offert un cheval de course en bronze. Il est juste trop beau. Cette fois-là, à l'aéroport, j'ai aussi pleuré comme une madeleine parce que je quittais un monde, une famille, des amis, un pays, une vie que j'aimais.



Je me souviens de mon retour de la Nouvelle-Zéland…

Bonnes intentions

Image
J'avais l'intention de me lever à 4am demain matin pour aller nager au Lac Beauport avant de commencer à travailler à 9h. Ils annoncent 90% de risque d'orages. C'est bon, j'ai compris, je vais faire du maudit ménage... En suivant le live timing de la coupe du monde de Hongrie, bien sûr.



Si je suis sage, j'espère que je serai récompensée par un rayon de soleil en soirée parce qu'on a prévu un BBQ chez Eugé incluant une virée au Chocolat Favoris.





Allez voir le film québécois Starbuck ! Je ne suis pas du tout une fan des productions québécoises, que je trouve souvent trop vulgaires, mais celui-là, en est un qui vaut la peine de dépenser 14$ (5$ au Clap pour les étudiants). Rapidement, c'est l'histoire d'un taré qui a vendu son sperme à plusieurs reprises à une clinique de fertilisation. Plusieurs années plus tard, il apprend qu'il est le père biologique de 533 enfants dont une centaine forme un recours collectif pour connaître son identité.

Semaine lâche

L'avantage quand tu es blessé au point de ne pas pouvoir faire de compétition, c'est que tu te sens moins mal d'être lâche. Normalement, manquer ne serait-ce qu'un seul entrainement me fait mal au coeur. Cet été, j'ai un pincement au coeur au moment de prendre la décision, puis je suis heureuse de profiter du nombre d'heures supplémentaires de sommeil ou de repos.



Cette semaine, j'ai peut-être un peu trop abusée de cet état serein de lâcheté. Je suis certaine que certains d'entre vous comprendront... je regardais la dernière saison de Prison Break que je viens tout juste de terminer, les larmes aux yeux et un peu nostalgique, comme à la fin de toute série télévisée. Maintenant, comme après Gossip Girl et 90210, je dois faire une cure pour guérir cette dépendance à Prison Break qui m'a envahie cette semaine. Quoi de mieux que l'entrainement ! D'ailleurs, ce soir, je vois le physio et je suis très optimiste quant à mon retour à la course à pie…

Chronique Cinéma

Image
Ça fait trop longtemps que je n'ai pas fait de critiques de film, alors je me lance. Au programme : HP7 2e partie, Les femmes du 6e étage, L'arbre de la vie, Le sens de l'humour et Tous les soleils.

J'étais en 6e année quand ma tante m'a offert pour Noël le premier roman du célèbre Harry Potter. À ce moment-là, je ne lisais plus parce que "c'était pas cool de lire". En voyant en plus la grosseur du roman, je croyais que c'était impossible que je m'y remette. Finalement, vers la fin de l'année scolaire, pour je ne sais quelles raisons, j'ai décidé de l'entamer. Depuis, je n'ai plus arrêté de lire. Les HP, je les ai tous lus à plusieurs reprises en anglais, en français et même le premier en espagnol. Bref, j'ai grandi avec HP. Après la lecture du dernier tome, j'étais évidemment déçue que la saga se termine, mais il restait les films pour me faire revivre la magie des livres. Aujourd'hui, c'est donc avec un peu de…