Articles

Affichage des articles du 2013

Résumé de 70.3 Miami 2013

Image
Je m'étais dit, pourquoi ne pas terminer la saison à Miami Beach !?! T'sais, une bonne margarita, sur le bord de la plage, c'est de loin une des meilleures façons de célébrer la fin de la saison et l'arrivée de l'hiver. Ah, mais pour cela, je devais quand même accomplir certains objectifs... Miami 70.3 !

 AVANT LA COMPÉTITION 
 La compétition avait lieu le dimanche 27 octobre, alors je suis arrivée en avion le mercredi 23 octobre, ce qui me donnait à peine quelques jours pour m'acclimater à la chaleur suffocante du sud de la Floride. J'y ai rejoint des amis à un bel appartement que nous avions loué sur South Beach, sympa, mais pas très grand. J'y ai dormi confortablement sur le divan. Parmi les quatre, il y avait seulement Steve qui participait également à la compétition.


 Le lendemain de notre arrivée, Steve et moi sommes allés s'activer un peu et j'ai paniqué. J'ai réalisé qu'on allait nager dans l'eau salée. Je n'avais aucunem…

Bâtir sur les bonnes journées

Image
J'ai mentionné dans mon dernier post que, depuis la fin de la saison de nage en eau libre, je n'arrivais pas à faire de bons entrainements en piscine. Ça me décourageait un peu et je commençais même à regretter d'avoir autant diminué mes entrainements de natation au profit de la course à pied et du vélo.

Les athlètes font souvent ça d'ailleurs : se décourager lorsqu'un ou plusieurs entrainements ne vont pas bien. Comme si la forme, la vitesse, l'endurance, la force ;bref, tous ces éléments qui les complètent pouvaient soudainement disparaître. Pourtant, même si je suis consciente de cette absurdité, c'est vraiment l'impression que j'avais depuis un mois.

Cette semaine, c'est l'illumination. Dix jours avant ma compétition, bon timing, vous me direz ? En effet.

Lundi, entrainement classique : 25x100 sur 1:35. Dans la nouvelle piscine du PEPS, en largeur donc en 25.4m (eh oui ! Pas de commentaire...). Dans le bain libre. Le bonhomme décide de …

Depuis Muskoka...

Image
Après Mukoka, j'ai été clouée au lit pendant trois jours et je ne suis presque pas entraînée pendant 6 jours. Ce n'était pas du tout la façon dont j'avais prévu rebondir de ma respectable performance. J'avais plutôt envie de recommencer un solide bloc d'entrainement en vue de Miami. Ah well ! Je l'ai juste commencé une semaine plus tard, après avoir dévoré la totalité de la première saison de la série télévisée Orange is the New Black. Un semblant d'Unité 9, mais version américaine (beaucoup plus traumatisante). 

Quand j'ai décidé de participer à la compétition à Miami, je n'étais pas certaine que ce soit une bonne idée étant donné le moment de l'année. Tous mes partenaires d'entrainement sont au repos, c'est un temps de l'année normalement frisquet et pluvieux, je commence à être écoeurée de faire du vélo toute seule (en ayant fait énormément cet été) et je ne peux plus nager en lac. Finalement, il fait encore super beau et même ch…

Recap 70.3 Muskoka

Image
Quelle joie ! Quelle course ! Quelle belle fin de semaine ! Par contre, quelle piètre organisation que celle de Muskoka. Enfin, j'essaierai de ne pas m'étaler trop là-dessus. Allons droit au but : le retour sur ma compétition au 70.3 Muskoka.

Le dimanche 8 septembre 2013, Mukoka, Ontario 
Contrairement à la majorité des compétitions de longue distance en triathlon, le départ est relativement tard, soit à 8h plutôt qu'à 6h30-7h. Deux points positifs : on peut se lever légèrement plus tard et ça permet de gagner quelques degrés Celsius.  Ainsi, le réveil collectif sonne à 5h30. Je dis "collectif" parce que j'ai loué, avec une dizaine de triathlètes crinqués du Rouge et Or, une charmante maison sur le bord d'un magnifique lac. Nous étions précisément 11 auquel s'ajoutait notre photographe officiel, Hélène. Que de bons moments, disons-le, HILARANTS passés dans cette maison. À refaire. Pour ma part, c'était l'environnement idéal pour diminuer la ne…

Brin de panique

J'ai promis à tellement de gens que je ne me laisserai pas avoir par la SURnervosité cette fois. Malgré le peu de volume de course à pied, malgré le rhume, malgré le kilo pris dans les 5 derniers jours à dormir et à manger trop de beurre d’arachide parce que Martine n'est pas là pour me motiver à manger sainement, malgré que Mirinda Carfrae est toujours sur la liste de départ, malgré tout ça... no stresssss ! Pas de panique, petite Caro !

Hier soir, je prévoyais ma journée d'aujourd'hui. Tout semblait si bien s'aligner. Natation à 6h avec le club, boulot à 8h. Alors, j'aurai tout mon temps pour faire mon entrainement de vélo en après-midi et mon "off the bike" à la course à pied par la suite. J'aurai même le temps d'aller à l'épicerie m'acheter quelques collations pour le long voyage en voiture et m'acheter des élastiques pour mes souliers dans la transition. Enfin, je pourrai prendre le temps de me préparer un souper presque gastr…

Au jour le jour

Yo yo yo yo yo !

Toooooop shape ! Pas tout à fait, mais presque. J'ai du temps à rattraper à la course à pied. Ça, je ne devrais pas le dire parce que je cours au 70.3 Muskoka la semaine prochaine. Mes adversaires doivent seulement savoir que je suis "toooooop shape". Surtout Mirinda Carfrae, t'sais, la CHAMPIONNE DU MONDE.

Eh oui, je me suis encore inscrite PRO pour ce deuxième 70.3 Ironman. Nerveuse, me demandez-vous ? Un peu. Beaucoup moins depuis mardi où j'ai fait un peu de "PANIC DRINKING", comme diraient mes partenaires d'entrainement de longue distance. Il ne me reste que de la saine nervosité. D'ailleurs, fait cocasse, aux dernières nouvelles, nous sommes que 7 femmes PRO et il y a des bourses pour les 5 premières. Alors, mon objectif est clair... top 5 !

À part de ça, je travaille. Pas mal. Non, je n'enseigne pas. Oui, l'école secondaire a commencé. C'est ça, je n'ai pas de contrat d'enseignement, mais j'ai du p…

Mon quotidien : Nager-Rouler

Image
Trop peu de compétitions de triathlon ENCORE cette année. Maudites blessures...

Il y a deux ans, c'était la hernie discale. L'an dernier, oups, c'était le voyage en Asie donc pas du tout à cause d'une blessure. Cette année, c'est une autre histoire de blessure malchanceuse. Qui aurait cru que je pourrais me déplacer la tête du fébula, laquelle irait coincer des nerfs au point de rendre fou et surtout non fonctionnel mon mollet. Sherlock ? (Okay, je suis rendue une fan de la série britannique Sherlock. Sérieux, c'est M-A-L-A-D-E. Pitié, n'allez tout de même pas la regarder en français).

Quand on ne peut pas participer aux compétitions, ça nous prend de solides objectifs pour éviter la dépression. Il y a deux ans, la hernie m'avait donné une bonne excuse pour améliorer ma natation. L'an dernier, j'ai profité de mon voyage pour me bâtir une bonne base en course à pied. Alors, cet été, j'améliore mon vélo. Je commence à croire que je ne rentrer…

Un nouveau chapitre qui commence !

Image
Voilà que j'ai obtenu mon Bac en enseignement des mathématiques au secondaire et que j'ai même eu la chance d'obtenir mon premier contrat en enseignement. Celui-ci étant terminé, c'est le moment idéal pour m'arrêter, regarder derrière, regarder devant et prendre maintenant de grandes décisions. C'est le début d'un nouveau chapitre :)

DÉMÉNAGEMENT Je devais quitter Québec pour retourner vivre chez mes parents après l'organisation du Triathlon du Lac-Delage. Le triathlon étant terminé, je ne sais plus ce que je veux. Comme mon environnement à Québec est présentement parfait pour m'entrainer contrairement à avant, je retombe en amour avec Québec. Enfin, je me donne encore quelques semaines pour continuer à cogiter là-dessus. Dans la cohue du contrat d'enseignement, du déménagement et de l'organisation du triathlon, je n'ai pas eu le temps de réfléchir à cela beaucoup. Dilemme à suivre...

Par contre, Lorraine a perdu des points en fin de se…

Il y a une première fois à tout

Image
C'était mon premier Ironman 70.3. J'ai choisi Mont-Tremblant, puisque c'est chez nous, le Québec. C'était non seulement un premier Ironman 70.3, mais aussi une première compétition en tant que professionnel. Je crois que c'est parce que j'ai du courage que j'ai osé m'inscrire comme professionnel. Je vous confirme que j'étais pas mal moins courageuse samedi, la veille de la compétition...

Samedi 
J'arrive sur le site de la compétition avec mes amis du Rouge et Or. Je ne réalise pas encore que la compétition a lieu le lendemain, alors je suis calme. Ça ne saura durer. Le premier moment de panique survient lorsque je dois aller chercher mon sac de l'athlète à la table des professionnels. Alors que j'attends en ligne, quelques filles professionnelles arrivent dont Linsey Corbin. Ça y est, je blanchis et mon pouls fait tout un bond. J'ai juste hâte que ce soit mon tour pour retourner voir mes amis et me fondre dans la foule.

À 12h30, c&…

Triathlon de Mont-Tremblant 2013

Image
Rencontre à Mont-Tremblant d'un ami nouvellement triathlète, Benoît :) Good job !

Depuis le 24 avril, je travaille à temps plein comme enseignante au secondaire. Du vrai temps plein, c'est-à-dire que j'ai obtenu un 100% de tâche d'enseignement. J'enseigne donc les mathématiques en raison de 4 groupes de deuxième secondaire. Fraichement diplômée, c'est tout un défi à relever. Je suis fatiguée, débordée, inactive (littéralement !), parfois découragée, mais quel beau défi ! J'adore. Malheureusement, vu mon inactivité sur ce blog et la description précédente, vous comprendrez que ma forme en a pris un dur coup. Ah well... quoi de neuf depuis avril ?

Il y a eu le demi-marathon de Montréal à la fin avril. Je l'avais fait l'an dernier, alors le but était de baisser le temps le plus possible. J'avais un objectif public : entre 1h25 et 1h26. J'avais un objectif secret : sous les 1h25. J'ai terminé en 1:25:12, soit 2min30 de moins …

Déguisement de fille

Image
C'est la soirée de l'année où les athlètes du Rouge et Or sont méconnaissables, puisqu'ils sont chics et coiffés. À chaque année, j'ose me prêter au jeu. Voici ce que j'ai réussis à créer en 15minutes... Bah quoi !?! "Ain't nobody got time for that".

 Élise et moi Pamela, Francine, Élise, Martine et moi
Oui, fins observateurs, Élise a mis deux robes différentes dans la même soirée !
***

Test de 1500m aujourd'hui en bassin de 50m. Résultat ? 20:51 :D Encourageant !

***

J'ai eu une illumination cette semaine... Je retournerai dans mon patelin cet été pour ENFIN embarquer sur le marché du travail en septembre. Longue histoire, celle qui m'a mené à cette décision... Pour l'instant, cela ne devrait pas influencer mes objectifs en triathlon pour cet été.

Ça en valait le "raccoon"

Image
Je suis à Montréal, en correspondance entre la Floride et ma destination finale, Québec. Quelle perte de temps d'ailleurs de passer 4h d'escale à Montréal alors qu'en autant de temps je pourrais me rendre à Québec en voiture. Just saying.
 J'ai le blues  Je m'ennuie déjà de la simplicité de la vie d'athlète, celle que j'ai vécue ces trois dernières semaines : dormir, manger, s'entrainer, manger, écouter un film, s'entrainer, manger, jouer au beans, collationner, dormir. Répétez 21 fois moins 2 jours allégés. Bon, pas tout à fait, je devais faire quelques devoirs et quelques suivis administratifs pour le club de triathlon, mais le temps que j'y ai passé est négligeable. Je m'ennuie de manger de l'asphalte, de nager à l'extérieur et de courir en vêtements courts.
Un petit bilan21 jours à Clermont. 40h de vélo, 1175km 18h de course, 230km 21h de natation, environ 65km (on nageait souvent en verges) Meilleur moment de course à pied : 4x2…

La première partie du camp

Image
Rencontre avec la tortue, j'étais un peu nerveuse
Plus d'une semaine de camp, déjà, et je me sens plus en forme que jamais !

On a commencé le camp un peu inquiets à cause de la température beaucoup trop froide. Les premiers jours, on arrivait de reculons à la piscine avec tous les vêtements chauds qu'on avait apportés sur le dos. Heureusement, la piscine du NTC est chauffée... s'il n'y a pas trop de vents. Le problème, c'est qu'il y avait trop de vents, alors ils ne pouvaient pas recouvrir la piscine la nuit et conserver la chaleur, puisque la toile ne restait pas en place. Ainsi, nos entrainements de natation étaient presque continus et il a même fallu que certains mettent leur wetsuit. Par contre, depuis la fin de le semaine dernière, le chaud soleil de la Floride a refait surface donc bonjour le beau petit teint bronzé.

 Le fan club des athlètes Rouge et Or à la panam Clermont
J'avoue qu'après les deux premières sorties de vélo en groupe, j'…

Départ pour Clermont 2013

Image
La nervosité était à son paroxysme dimanche après-midi, sur la piste d'athlétisme de l'Université McGill. En compagnie de mon équipe d'athlétisme préféré, je tentais un temps de 10:35 au 3000m. N'ayant pas fait de compétitions sur piste intérieure depuis l'école secondaire, je n'étais pas tout à fait à l'aise.

Au son du fusil, quel beau départ, je me retrouve en deuxième position derrière Sarah qui devait nous donner le rythme pour le premier kilomètre. Le but était alors de le passer en environ 3:30. En fixant le dos de Sarah de manière presque hypnotique, je passe confortablement le premier kilomètre en 3:20. J'ai été un peu déstabilisée en voyant le temps sur l'horloge, car ça ne m'avait jamais traversé l'esprit que je puisse courir un premier kilomètre aussi rapidement d'autant plus que j'étais, je me répète, encore très confortable. Or, je me doutais bien que j'allais payer le prix de ce départ ambitieux. Comme de fait, le …

La gestion de blessures

Image
Mon assiduité sur ce blogue laisse à désirer depuis quelques mois. J'ai juste l'impression que tous les jours s'assemblent et se ressemblent ces temps-ci: l'entrainement, les cours, les petits boulots, le bénévolat, etc. Puis, on va se le dire, je préfère vous raconter que je suis top shape que de vous crier haut et fort mes déceptions. Le hic, c'est que je suis justement blessée depuis la fin de saison de cross-country.

D'abord, j'ai terminé la saison de cross-country avec une tendinite au pied qui a fini par me quitter à la fin décembre soit au moment où je quittais m'entrainer en Floride. Contrairement à la course à pied, je croyais qu'on ne pouvait pas se blesser à faire un gros volume de vélo de manière soudaine. Je croyais avoir assez d'expériences pour me permettre un tel régime de vélo en Floride. Ça l'air que non. L'excès de vélo a tendu mes quadriceps au point tel où ma bandelette droite a dû me faire de mauvais signes. Vous sa…

Fort Lauderdale 2013

Image
Depuis que mes grands-parents louent un condo en Floride, je me fais un plaisir de leur rendre visite en janvier. Il y a deux ans, j'y étais allée principalement comme touriste et je m'étais permise de courir un peu. L'an dernier, j'y ai fais un gros bloc de natation et de course à pied. À chacune de ces occasions, je me rongeais les ongles de jalousie envers les cyclistes que je croisais. Alors, cette année, j'ai décidé de partir deux semaines avec mon vélo de triathlon.

Une journée de plage à Miami
Les objectifs de ces deux semaines étaient :
- Passer du temps avec une vielle amie (Karine)- CHECK !
Margarita maison de grand-maman après une bonne journée d'entrainement
- Toujours plus de vélo - 1000km CHECK !
- Garder la forme à la natation et à la course à pied - BOF !
 La piscine de Pompano Beach
Je m'étais créée un plan d'entrainement qui avait été par la suite révisé par mon coach, lequel m'avait prévenu que c'était pas mal impossible de réussir …