Articles

Affichage des articles du mars, 2011

Quand rien ne va plus !

Image
Quand rien ne va plus, je fais mon dessert préféré (après la crème glacée) : les carrés aux dattes. C'est clair, le dessert suprême, c'est le mélange du carré aux dattes avec la crème glacée. Or, je n'ai pas de crème glacée.

Je vous ai déjà dit à quel point je deviens accro aux choses rapidement ? Non ? C'est sûr que oui ! Regardez moi avec mon blogue. Avec l'ordinateur, en général. Avec Grey's Anatomy qui me torture présentement parce qu'ils sont en relâche pour deux mois. Alors, imaginez si j'avais de la crème glacée dans mon congélateur...


Quand rien ne va plus, je m'éternise encore plus sur l'ordinateur où je peux m'enrichir de lectures constructives. Évidement, pendant ce temps, je BRÛLE mes carrés aux dattes !! ARGGGGGGGGGGG !! Quand rien ne va plus, je réussis à manquer le dessert le plus facile à faire.

Quand rien ne va plus, on a juste le goût d'abandonner, de tout laisser tomber, de crier haut et fort et d'utiliser le Stres…

HMV Discoveries

Image
Vendredi soir: un souper avec des amis du secondaire. Samedi après-midi: un diner avec une amie du cégep. Samedi soir: un autre souper avec d'autres amies du secondaire. Aujourd'hui: une fin d'après-midi avec une amie d'enfance et un souper de famille. Le tout entremêlé de quelques minutes de devoirs. Quoi demander mieux lorsqu'on a besoin de se changer les idées ?!

Joanne, c'est ma référence culturelle, précisément en cinéma et en musique. Elle étudie en cinéma à L'UQAM et travaille au HMV. Vous me comprenez maintenant. Hier midi, pendant 2h, on critique. Critique constructive, évidement. Avant de partir, je fais une halte au HMV. Dix minutes plus tard, j'ai 4 nouveaux cds dans les mains. Je suis fière de moi, j'ai fait une BA, parce que j'aurais très bien pu les télécharger, comme d'habitude d'ailleurs.

J'ai 30 minutes de voiture à faire pour retourner chez moi. Le thermomètre de la voiture indique 0 à l'extérieur. Avec le sole…

Montage vidéo du camp

Gabriel, un junior sur l'équipe B du Québec, a fait un solide montage vidéo du camp d'entrainement en Arizona. Ça vaut la peine de le voir !!

Cliquer sur le lien, puis sur Training Camp Arizona

http://www.trimes.org/2011/03/23/team-quebec-en-arizona/

Impulsion culinaire

Je reviens à l'appartement après deux semaines et il n'y a plus rien dans mon frigedaire. Ah oui ! Il y a des oeufs. Je peux survivre, mais pas très longtemps. De plus, j'ai l'impression que j'aurai l'épée de Damoclès au-dessus de la tête pour le prochain mois, le dernier mois du trimestre . L'entrainement n'ira pas en diminuant non plus, puisque la saison arrive à grands pas. Alors, un mardi soir, j'ai une impulsion culinaire.

Je sors les livres de recettes et les courriels de Martine, puis je me mets à la tâche. L'ouvre-canne en arrache, puisqu'il a plus d'une dizaine de cannes à ouvrir. Mes bouts de doigts ont la frousse alors que je coupe des oignons, des céleris, des poivrons, etc. Mon bras droit, déjà épuisé par le set matinal de vitesse à la natation, donne tout ce qu'il lui reste pour râper les 700g de fromage et les quelques carottes. Le four et le poêle fonctionnent pendant plus de 2h, ce qui fait que j'ai presque l'…

Bilan de Tucson 2011

Image
Le départ en shuttle pour l'aéroport est prévu à 5h45. Je m'étais dit, hier soir, que pour une fois durant ce camp j'allais devoir me lever au son de mon alarme. Eh non ! Il est 5h et ça fait déjà une bonne heure que je tourne en rond sur mon matelas à ressort inconfortable, dénudée de couvertes parce que même avec la porte du salon grande ouverte, il fait trop chaud et sec. Attention ! Je ne plains pas du tout ici, mais je pense que mon corps montre des signes de fatigue et l'envie de retourner à la maison malgré que ce même corps devra affronter une pile de devoirs accumulés.

Avant de retourner à la routine québécoise, j'aime bien me faire un petit bilan et, cette fois, pourquoi pas en images...

Mon réveil toujours de plus en plus matinal malgré la fatigue de plus en plus présente.

Jordan qui tente de domestiquer des sangliers nains, les premiers matins, à l'aide de Froot Loops.

La tentative de Jordan a quand même réussi.

Le premier matin, on oublie de fermer…

Mont Lemmon, prise 2

Image
Exactement une semaine après notre première ascension du Mont Lemmon, on recommence. Aujourd'hui, on est plus brillants, on part à 8h du matin. Or, un petit challenge de plus pour certains d'entre nous, ce sera 155km au total au lieu de 130km. Aussi, cette fois, Eugé et moi partons avec les vrais athlètes. Résultat ? Juste nous rendre au pied du mont, ça nous prend 15 minutes de moins.

Les gars s'étaient donnés la dernière fois, alors ils ont décidé qu'aujourd'hui, ce serait une sortie de touristes. Simon prend même le temps d'arrêter prendre des photos à plusieurs reprises. Malgré tout, il aura monté les 25 miles (ou 40 km) 30 minutes plus rapidement qu'Eugé et moi. C'est injuste ! Pour notre part, on a tout donné les 8 premiers miles, puis on a légèrement explosé par la suite. Par contre, contrairement à la semaine passée, on a eu beaucoup de plaisirs à souffrir !!!

En images...




Sur ce, il nous reste plus qu'une journée d'entrainement au chaud…

Mt Lemmon, 10 mars 1995

Tomorrow's forecast people in Tucson is 32°C. At the top of Mt Lemmon, you should expect something around 20°C.

Oufff. Déjà que ce n'est pas facile de se taper 130km incluant le Mt Lemmon, imaginez sous cette chaleur. En prévision, on remplit les bouteilles de Gatorade et/ou d'eau qu'on met dans le congélateur. Le lendemain matin, on remplit les poches de jersey de vélo de gels et de barres énergétiques. Deux bidons sur le vélo et un autre dans le jersey. Départ du couple Eugène & Carole à 9h50. Départ des vrais athlètes à 10h30.

C'est 37km de vélo pour se rendre au pied du mont Lemmon. Ça nous prend environ 1h30, ce qui fait qu'on a déjà épuisé un bidon complet. Afin d'alléger notre montée, on laisse le bidon vide au mile 0 qu'on pourra récupérer en redescendant. Comme ça ne fait même pas une semaine qu'on roule, Eugé et moi décidons (et avec l'accord de nos jambes) de monter les 25 miles zone 2, soit pas lent comme des touristes ni vite co…

Sabino Canyon

Image
Aujourd'hui, rien de moins qu'une pratique musculaire d'environ 5000m à la natation après avoir fait une série de musculation de bras. Ensuite, on enchainait avec un un long jog en direction de Seven Falls, Sabino Canyon.

On est parti à 13h30. Il devait faire 28°C. On prévoyait s'y rendre en 45min et s'abreuver sous la chute, alors on s'était dit que les gourdes n'étaient pas nécessaires. FAILED ! Pour la deuxième fois en 4 jours, on a tous subi une solide déshydratation. Or, personne regrette l'expérience. C'était une super belle après-midi.

Quelques photos de notre escapade qui aura finalement duré plus de 2h si on inclue les nombreuses pauses.



Réveil matinal en Arizona

Le ciel est rose pétant. Les sommets des montagnes sont légèrement rosés. La porte du salon où je dors est grande ouverte, ce qui laisse entrer une brise pas plus chaude que 5°C. J'enfile mon fameux coton ouaté mauve, j'ouvre mon ordinateur et je prends enfin le temps de vous écrire toujours avec les yeux rivés sur le paysage désertique de Tucson en Arizona.

Le voyage a été quand même long à cause de plusieurs délais, entre autres, à cause que la toilette ne fonctionnait pas dans notre premier avion. Finalement, on est parti pour 2h30 de vol avec une toilette non fonctionnel. Les pisse-minutes devaient souffrir ! Or, on se réconforte, depuis qu'on est arrivé en terre américaine, que du beau temps ! Le soleil est rayonnant et la chaleur est encore plus présente que l'an dernier. D'ailleurs, la première randonnée à bicyclette, un 2h en pleine après-midi, nous a donné une bonne leçon de déshydratation. Il a fallu attendre le premier entrainement de natation à la super…

Pentathlon des neiges 2011

Image
Après une longue semaine mouvementée, quoi de mieux que de se retrouver sur le divan de mon sous-sol familial, l'ordinateur sur les genoux, le capuchon sur la tête et le ventre plein de la soupe à maman. Toute la semaine, je voulais vous parler du fameux pentathlon des neiges, mais comme je l'ai dit, avec la semaine mouvementée que j'ai eue, c'était impossible.

Alors, voilà ! Samedi dernier, je faisais le pentathlon courte distance. Le départ était à 8h du matin sur les plaines d'Abraham où il faisait, selon Environnement Canada, -29C avec le facteur vent. Pas chaud ! La première épreuve, c'est le vélo. On a trois tours à faire qui comprend un bon faux plat descendant sur Grande Allée, la petite montée du Cap Diamant (que j'ai eu à monter à la course à côté de mon vélo au deuxième tour parce que mes vitesses étaient gelées) et enfin la montée de Georges VI vers la zone de transition.

La première transition est rapide puisque j'ai déjà mes souliers de co…