Articles

Affichage des articles du 2015

Les plaisirs d'automne

Image
Camping de Carleton-sur-Mer, Gaspésie
Bien que j'y trouve beaucoup de plaisirs à me surpasser en triathlon, particulièrement lors d'un Ironman, j'aime bien profiter de d'autres petits plaisirs de la vie comme ceux de l'automne. Voici donc un aperçu de mes passe-temps ces mois-ci.

L'automne a commencé un peu prématurément avec un voyage au Costa Rica puis le Raid International de la Gaspésie, deux extraordinaires aventures.
Éliane et moi, à Monteverde, au Costa Rica
Mireille, Elvy, Isabelle et moi, à la ligne d'arrivée de 4 jours de raid aventure 
On m'a convaincu de joindre l'équipe universitaire de cross-country pour une ultime année avec les couleurs du Rouge et Or. Déjà, j'ai participé au cross-country des Plaines où j'ai surpris tout le monde (moi, la première) avec une 10e position.

Cross-country des plaines
Avec la gang de crinquées du Raid en Gaspésie, j'ai essayé le parcours à obstacles du Mont Hatley, soit une cinquantaine d'ob…

Résumé de "la course magique"

Image
J'ai volé le titre au journaliste Daniel Bélanger parce qu'il a tout à fait raison ; l'Ironman de Mont-Tremblant a été une "course magique".

Mes objectifs étaient :
- Compléter un premier Ironman
- Compléter ce premier Ironman en moins de 10h
- Faire le top 10 chez les femmes professionnelles
- Être la première québécoise à franchir la ligne d'arrivée

Plus spécifiquement :
- Compléter la natation et la T1 en moins de 1h
- Compléter le vélo en 5h30
- Compléter la course et la T2 en moins de 3h30
- Bien gérer ma nutrition
- Sourire aux spectateurs et aux bénévoles et les remercier le plus possible

Tous ces objectifs, je les savais réalisables sur papier. Je savais que j'avais la capacité de réaliser ces temps, chaque sport séparément. L'enjeu était de les réaliser un à la suite de l'autre dans des conditions caniculaires.

Le résultat ? (Notez l'abus du chiffre 3 haha)
Natation : 55:53
T1 : 3:33
Vélo : 5:33:33
T2 : 1:34
Course : 3:21:20
Total : …

En route pour Ironman Mont-Tremblant

Image
C'est le jour J dans 10 jours. 
Après un début de saison désastreux, voilà ma dernière chance de prouver, à vous et surtout à moi-même, que je peux encore faire partie de la cour des grands. La mission n'est pas simple, puisque je dois le faire sur Ironman, une distance que je n'ai pas encore réalisée en compétition. Or, j'ai toujours été convaincue et je le suis d'autant plus ces jours-ci que c'est MA distance.

Après le demi-Ironman à St-Andrews, je pensais abandonner l'Ironman. "Comment vais-je réussir un Ironman si je n'arrive pas à terminer un demi dans un temps décent pour une athlète professionnelle ? " me disais-je. Puis j'ai lu un article dans Triathlon Magazine d'un coach, me souviens plus trop, qui disait que l'endurance pour l'Ironman pouvait se bâtir dans les 4 à 6 semaines avant la dite compétition. Alors, là, j'ai repris confiance. Si l'article était bidon, je m'en fou, il m'a donné le coup de pie…

Résumé de Challenge St-Andrews 2015

Image
En attendant la réunion des pros
Mireille et moi sommes arrivées à St-Andrews la veille après 6h15 de route dans les sinueuses routes du Maine. Ce n'est pas optimal, mais... j'avais mes bas Compressport ! Dès notre arrivée, on a rapidement enchainé les étapes clés : récupérer notre dossard et s'activer dans les trois sports. Contrairement à la veille de Mont-Tremblant, cette fois, lors des activations, je me sentais bien. Du moins, je me sentais beaucoup plus reposée. Cela m'a mise en confiance et, surtout, de bonne humeur :) 
Je n'avais jamais mis les pieds à St-Andrews au Nouveau-Brunswick. C'est un tout petit village, sur le bord d'une baie tout juste en face du Maine. C'est donc un village de pêcheurs, alors on en a profité pour diner au bord de l'eau et manger un souper de fruits de mer avec les représentants crinqués de Polar, un de nos commanditaires. On a loué une chambre dans ce qu'on croit être un ancien dortoir et nous avons été agréabl…

La mécanique de vélo... pu capable !

Image
Le beau vélo avec le pédalier ROTOR
Que je suis fière ! Cette année, j'ai gratté les fonds de tiroir pour m'acheter un super méga beau nouveau vélo de triathlon. Et, c'est vrai, qu'il est beau ! Je ne passe surtout pas inaperçu avec les couleurs flamboyantes de l'équipe Merrell-Garneau. Enfin, me dis-je et que je me fais dire, un vélo à la hauteur de mon potentiel.

MAIS...

Je ne suis puuuuu capable de la mécanique de vélo. Je n'ai jamais eu à en faire autant. Je pense qu'en 8 ans, mon vélo Lemmon ne m'a pas demandé autant d'efforts que mon TT dans les deux derniers mois.

D'abord, j'ai voulu lui installer un pédalier ROTOR au lieu du Ultegra. Un gros merci à ROTOR pour cette commandite d'ailleurs, car j'apprécie mon nouveau pédalier. Par contre, l'installer, ce fut un périple qui s'est terminé aujourd'hui, deux mois plus tard. Quand j'ai reçu mon vélo, deux jours après, j'allais me faire positionner par Pierre Perr…

Résumé de Mont-Tremblant 2015

Image
J'ai passé à côté du résumé de ma course à Mont-Tremblant... De la même façon que j'ai passé à côté de la compétition à Mont-Tremblant. En effet, j'ai vécu ma pire performance sur le circuit des demi-Ironman, mais rassurez-vous, grâce à vos encouragements inconditionnels, je n'ai pas jeté la serviette sur ma saison de triathlon. Deux semaines plus tard, j'ai pris le départ du demi-Ironman Challenge à St-Andrews au Nouveau-Brunswick. Bien que ce ne fut pas encore à la hauteur de mes espérances, j'y ai trouvé du positif sur lequel bâtir le reste de ma saison.  
Photoshoot la veille de la compétition 
Voici quelques clichés avec nos commanditaires : Merrell, Garneau, Compressport, Tyr, Polar.
Photos de André Bélanger


Résumé de Mont-Tremblant
J'ai connu mon meilleur départ à la natation. Au son du fusil, je me suis élancée dans l'eau de manière tellement efficace que j'avais deux longueurs d'avance sur mes concurrentes après 20 mètres. Ce fut mon m…

Drummondville 2015 : Un abandon forcé

Image
Pierre-Yves, Julien et moi, après la compétition, photo de Linda Chouinard
Après le triathlon de Joliette, voilà que j'augmente progressivement la distance à Drummondville où avait lieu un triathlon olympique. Initialement, je devais participer à une course élite avec sillonnage. Pour l'occasion, j'allais sortir mon vieux vélo de route, ma "bécane", car les vélos de triathlon (contre-la-montre), ne sont pas permis lors des compétitions élites. Malheureusement, la compétition a été annulée étant donné qu'il y avait peu d'inscriptions. Je me demande qui était le plus déçu. Mon vélo, car il manque sa chance de prouver qu'il peut rivaliser avec la nouvelle génération de cadres en carbone et de di2 ou moi, car je manque l'opportunité de prouver que les "athlètes de longue distance" peuvent rivaliser avec les "athlètes de courte distance".

Malgré tout, je me présente à Drummondville samedi pour participer au triathlon olympique group…

Un triathlon sprint ?

Image
Photo du web magazine 10-21-42 km

Eh oui ! Pourquoi ne pas commencer la saison tranquillement avec un triathlon sprint ? C'est la meilleure façon de pratiquer les transitions et d'essayer le nouveau matériel avant les compétitions importantes. À ceux qui débutent en triathlon, lisez bien, je vous raconte les erreurs que j'ai faites et que vous devriez éviter.

La semaine avant le triathlon, je décide de démonter moi-même les câbles de mon nouveau vélo, de couper les gaines et de remettre les câbles (erreur #1). Non seulement je n'ai pas réussi à mettre la moitié d'entre eux, mais l'autre moitié que je croyais avoir réussi étaient mal installés. Alors, 4 jours avant la compétition, je demande l'aide d'un mécanicien que je ne connais pas de m'arranger tout ça (erreur #2).

La veille du triathlon, je vais essayer mon nouveau vélo de triathlon pour la première fois. (erreur #3). Oups, les aérobars sont beaucoup trop basses. "Quelqu'un a des clés t…

Demi-marathon Banque Scotia 2015

Image
Photo de Pamela
Il est 15h au moment où j'ai enfin la force de commencer à écrire ces lignes. Depuis que je suis arrivée chez moi, je suis pliée en deux, dans le bain, sur le bol de toilette ou sur le divan. Un petit appel de maman me redonne de l'énergie pour, d'abord, boire un bouillon de poulet, puis commencer mon récit, récit bien différent de ce que je visualisais ce matin.

Honnêtement, je suis en forme à la course. Dans les semaines précédentes, j'ai fait des entrainements au terme desquels j'allais vérifier la distance que j'avais parcourue sur Google Maps parce que je doutais de l'exactitude du GPS de ma polar V800. Depuis le début de l'hiver, je cours avec l'objectif de briser 1h23 sur le demi-marathon, soit un temps deux minutes plus rapide que mon PB. Et, j'y croyais. J'en étais même convaincue il y a deux semaines. Or, il y a 10 jours, un bon rhume m'a frappé. Je n'ai pas été en mesure de courir autant ni à la hauteur de …

Le retour à la natation

Image
Surement ce que j'aurai l'air à la natation cette semaine
Question d'équilibrer ma vie professionnelle et sociale avec mon horaire d'entrainement, je n'ai pas nagé cet hiver. Il m'est arrivé d'aller barboter avec des amis quand j'étais de passage à Québec, mais sans plus. En fait, nous avons voulu maximiser mes heures d'entrainement sur la course et le vélo comme ce sont les deux disciplines où je traine la patte par rapport à mes rivales.

Or, cela ne pouvait pas durer. C'est l'heure de retourner faire des longueurs en piscine ! Pour l'occasion, j'ai demandé le soutien de Coach Oli en qui j'ai une confiance démesurée quant à la natation. On doit relever le défi de reprendre la forme en moins de trois mois à raison de 4 entrainements par semaine. Jumelé avec l'arrivée du printemps, c'est-à-dire le retour du vélo à l'extérieur, cela fera de bonnes semaines d'entrainement. C'est excitant :)

Enfin, dans un mois ex…

Wake up call !

Image
Voilà qu'en fin de semaine se déroulaient plusieurs compétitions d'envergure : Mooloolaba WC, Sarasota et Lima American Cups, Las Olas, 70.3 Puerto Rico et Monterrey, NYC Half Marathon, etc.

Pendant ce temps, j'ai tout juste l'impression de commencer à m'entrainer pour vrai. J'ai mis les pieds dehors ! J'ai couru dehors ! Sur de l'asphalte. Pas 20min à part de ça. 21km !

En fait, je vous explique. Je ne cours pas dehors l'hiver. Ce n'est pas à cause du froid quoique cette année, ça aurait pu être une bonne raison. Non, c'est le tapis de neige ou de glace que j'évite. Je me suis blessée à plusieurs reprises dans le passé, alors j'ai décidé que cette année, je ne prenais pas de chance. Bonne nouvelle ! Aucun blessure :)

Puis, hier, je suis sortie courir dehors. Avec mes nouveaux souliers de course (rose!!) sur de l'asphalte bien sèche. Au terme d'une semaine de surcompensation, j'avais 1h de vélo suivi de 21km de course à p…