Articles

Affichage des articles du 2010

Des petits plaisirs de vacances

Image
Le retour à la maison.

La traditionnelle sortie de deux jours au chalet d'Andrée-Anne avec Marianne incluant une randonnée en raquettes, des dizaines de parties de cartes, des siestes sur le divan devant le feu de foyer et des crêpes au petit déjeuner.








Un souper chic cinq services avec 20 amis tous étonnament réunis un 22 décembre. Le vin coule à flot et le fromage rehausse le goût de toutes les bouchées.



Rock band, RollerCoaster Tycoon, lecture, téléchargement de nouveaux artistes dans ma bibliothèque itunes, popotes, regarder des films; bref, je me permets de faire des activités qui n'ont pas de fin.

L'anniversaire de mon papa. Bonne fête, mon vieux ! Je t'aime :)

Un souper dans la simplicité avec mes fidèles amies du secondaire dans un beau 3 1/2 à Montréal. Comme on s'éloigne toutes de plus en plus (Autriche, Québec, Sept-îles), leur seule présence suffisait.

Devant un chaud feu de foyer à 1h30 du matin, je m'étends sur le plus vieux, mais le plus confortab…

Souper de Noël dans la famille adoptive

Image
J'avais le coeur gros. Gros comme une balloune d'eau que si tu lances de toutes tes forces, à ta grande surprise, n'éclate pas, mais qui éclate pour un rien du tout. Heureusement, hier soir, j'avais une belle réunion de famille pour me réconforter, le souper de Noel avec la club de triathlon, ma deuxième famille adoptive (les McCarrolls sont ma première famille adoptive).

Un souper d'abord bien organisée et calculée grâce à Eugé et à Francis. Ensuite, c'était à moi d'orchestrer la soirée. Durant le souper, plusieurs sapins se sont passés et on a vite compris qui étaient plus naifs (devrais-je même préciser naîves ?) et qui étaient plus susceptibles de vous passer un sapin. Ummm, les triathlètes se mettent à parler de chasse et pêche, c'est louche. Après le repas principal, un petit échange de cadeaux sous le thème de la sédentarité. Je pense que René s'est fait un ennemi au sein du club. Les belles bûches de Noël signature Kirkland ont suivi, de quo…

Une petite tape dans le dos

Image
Même nous, les futurs enseignants, on en parle beaucoup trop souvent négativement de la réforme de l'éducation.

Pourtant, cette session, on a eu la chance de l'analyser davantage. On sait maintenant pourquoi certains enseignants crachent sur certaines compétences. CERTAINES compétences. Pas toutes, comme dans les médias ou comme dans les rencontres de parents. D'abord, avant de critiquer, il faut savoir de quoi on parle. Eh bien, je parie mon vélo que 90% des râleurs ne savent pas ce que sont les compétences transversales. Il y en a 9, mais je m'arrête là pour ce qui est de votre apprentissage parce que je ne finirai plus.

Ils viennent de sortir les résultats des québécois au programme international (PISA) dans lequel ils évaluent la lecture, les mathématiques et les sciences. Conclusion ? Les "jeunes de nos jours" se classent bien, tout aussi bien que "dans mon temps" ou que dans "votre jeune temps". Yves Boisverts, chroniqueur de la Pres…

Agent de vacances

En théorie, je n'ai pas fini l'école. Il me reste un oral mercredi prochain et je m'en vais justement passer la journée à l'école pour le préparer. Or, vous conviendrez avec moi qu'un oral, c'est pas mal moins stressant que des examens. Je ne dis pas si les oraux vous rendent malades, mais pour de futurs enseignants, ce n'est rien du tout. Alors, je considère que depuis hier midi, je suis en vacances.

Pour plusieurs, être en vacances, c'est prendre le temps de rien faire. Ou bien, peut-être pas de rien faire, mais de rien prévoir. Vivre le moment présent. Carpe Diem. Il y en a qui partent loin loin loin. Les chanceux qui ont de l'argent évidemment. Puis, il a du monde comme moi que j'appellerais des agents de vacances.

Selon ma philosophie de profiter au maximum de mes vacances, le repos n'a pas tellement sa place. Mon plaisir, au début des vacances, c'est de planifier le plus d'activités possibles. Alors, je sors mon petit calendrie…

Wake up !

Ce matin, je devais aller nager à 6h. Je n'ai jamais entendu mon alarme. Je devais suivre cet entrainement de natation d'une séance de musculation. De 10h à 14h, je travaille au Sports Experts. À 14h45, j'ai un entrainement de spinning auquel suivra un 65minutes de course à pied.

Quand j'ai ouvert les yeux à 7h17, j'étais d'abord fâchée de ne pas m'être levée plus tôt. "La nuit porte conseil", alors j'ai refermé les yeux. À 7h47, quand je les ouverts pour la deuxième fois, je me suis dit que je pourrais aller courir tout de suite, mais en regardant la neige tombée au travers de mes belles grandes fenêtres, je me suis dit que c'était un mauvais plan pour me détruire les genoux. Alors, j'ai refermé les yeux. À 8h05, je les ouverts pour la troisième fois et je me suis mise à penser à hier, à ce test Léger-Boucher qui m'a détruit moralement plus que physiquement, à mon odomètre que je me suis fait volé au centre-ville, à mon foutu trav…

Lire

Image
On nous souhaite de poursuire nos études à l'Université. C'est la crème de l'éducation, dit-on. On nous dit aussi que ça va nous permettre d'avoir un meilleur emploi plus tard. Plus tard... c'est quand ça, plus tard ?? (un autre sujet )

On est samedi et je dois absolument terminer un travail ce soir pour mon cours à distance de microbiologie. J'apprends que c'est préférable de nourir un nouveau-né avec le lait maternel qu'avec le lait de vache pasteurisé parce que ça favorise le développement de la flore microbienne intestinale du bébé et lui fourni des bactéries immunitaires que le lait pasteurisé ne peut plus fournir à cause de la pasteurisation et de la réfrigération. J'avoue que ce soir, j'apprends quelque chose. Or, quand je dois faire 60 numéros de maths sur les nombres premiers en utilisant les belles fonctions, toutes de noms grecs, que les vieux mathématiciens ont prouvé, je me demande vraiment si ce que j'apprends m'apporte rée…

CIS de cross country 2010

Image
Sherbrooke, Québec, Canada.
Un 13 novembre ensoleillé, 12C.
Des coureurs d'une quinzaine d'universités canadiennes s'affrontent sur un parcours bouetteux et difficile.
Parmi ces coureurs, 14 athlètes du Rouge et Or: 7 gars et 7 filles incluant moi.
Sur la ligne de départ des filles, 130 athlètes au total.
Au son du fusil, c'est le début de la fin de saison. Une saison qui aura été bien difficile pour ma part avec ses hauts (cross des plaines) et ses bas (blessure et cross provincial). Or, pour cette dernière course, j'ai la chance de mettre tout ça derrière moi et de prouver que je méritais de représenter mon club en fin de semaine. Mes objectifs personnels étaient donc de terminer dans les cinq premières et de finir la course fort. Mission accomplie dans les deux cas !

Mon plan de match était donc de ne pas partir en bombe, mais plutôt conservatrice et de faire un bon build-up tout au long de la course. C'est bien plus motivant de dépasser des concurantes que …

J'ai une rage...

Image
Je disais dans mon dernier post que ma saison de cross country était terminée. Eh non ! J'étais substitut pour les championnats canadiens universitaires et une fille s'est désistée, ce qui fait que j'y vais. Ce n'est pas que je ne suis pas contente. Je suis contente d'y aller, c'est ce que je visais au début de la saison. Mais, il y a eu la blessure. Il y a eu ces deux semaines de repos en plein milieu de la saison. Il y a que je ne veux pas me présenter là-bas pour me ridiculiser. Il y a que je sais que je pourrais faire mieux si j'étais en forme, mais je ne suis pas en forme. En même temps, j'adore faire des cross. C'est souffrant, c'est vrai, mais tellement satisfaisant quand tu finis. Quand tu finis bien, on s'entend. Ces dernières semaines, je ne finis pas bien. Alors, c'est insatisfaisant. Je suis une éternelle insatisfaite à l'entrainement. Je suis fâchée contre moi-même après chaque entraînement. Ne me dites pas qu'il fau…

Une semaine intensive

Dans notre cahier de stage, il y a un beau calendrier sur lequel il est écrit: 25 octobre au 29 octobre- semaine de stage intensive. Haha, intensive ! Ils veulent juste dire qu'on va devoir aller à l'école secondaire 5 jours de suite. "Intensive", c'est un peu fort. Euhhhh, finalement, je retire mes vieilles paroles, le choix de mot est PARFAIT.

Tous les jours de la semaine passée, j'ai donné au moins un cours complet de 70min. Pour ces cours, je devais me préparer en faisant les exercices de mathématiques que j'allais donner en devoir et en créant des PowerPoints que je retravaillais sans cesse jusqu'à ce que la cloche sonne. J'ai fait des bons coups comme des mauvais coups. Mon enseignant associé a pris au moins 3 feuilles recto verso de notes à chaque fois que je donnais un cours.

Mes bons coups: connaître tous les noms des élèves dès le premier cours, les PowerPoints, prendre sur le fait un élève qui triche à son examen, réussir à obtenir l'…

Semaine... de lecture ? de relâche ? de stage !

Eh oui ! Cette semaine, la majorité des étudiants universtaires pourront se reposer d'être passivement asssis sur un banc d'école. Plusieurs en profiteront pour bouger à l'extérieur, visiter leur famille et leurs vieux amis et sortir danser. Je suis certaine qu'ils prendront tous le temps d'étudier un peu. Or, ceux qui étudient en éducation auront aussi la chance d'être enfin actifs, mais toujours à l'intérieur d'une institution d'enseignement. Cette semaine, on enseigne ! JOIE ! Voyez-vous le saracasme ? Non... Pourquoi est-ce qu'à l'université Laval, ils ont eu la mauvaise idée de m'imposer un stage durant la semaine de lecture/relâche alors que comme tous les autres, j'aimerais retourné à la maison et rattrapé mon retard dans mes six autres cours voire même tenter de prendre un peu d'avance dans les travaux à remettre ? Arggg, maudit, je ne changerai quand même jamais d'université. Je suis trop bien à Québec.

Alors, en ce …

Un mal de dos

Ça s'est produit au cross country des plaines. Vous savez, celui qui avait quand même bien été... jusqu'à ce que j'en ressente les séquelles le mardi suivant.

Pendant le cross, en descendant la côte que j'aime le moins des plaines, je n'ai tellement jamais voulu qu'on me dépasse que j'ai fait ce que les coachs disent de faire : je me suis laissée aller. Un peu trop. Ce que le coach ne dit pas, c'est qu'il faut que les abdos gardent le contrôle. Alors, j'ai senti un pincement dans le dos. Désagréable, mais sur l'adrénaline, c'est momentané. Après la course, j'avais mal dans le dos comme si je venais de jouer une heure au badminton avec Guillaume Les Gourdes (mon coloc). Le lendemain, c'était comme si j'étais raquée dans le dos. Le lundi soir, l'entrainement n'était pas facile, mais avec les 6km de réchauffement pour se rendre sur les plaines, le dos a pris son mal en patience même si on devait encore descendre la fameu…

Cross-country des plaines

Image
Pour un premier cross-country en 5 ans, je pense que je peux dire que la mission a été accomplie. Les résultats officiels ne sont pas encore sortis, mais je présume m'être classée 5e parmi le Rouge et Or.

Soleil, petit vent, environ 10°C; bref, tout le monde hésite à mettre du linge chaud. Finalement, après 10min d'échauffement, j'avais déjà enlevé ma tuque, mes gants, mon cache-coup et j'aurais enlevé mon manteau si je n'avais pas eu à la trainer dans mes mains. Conclusion: tout le monde en short et en camisole. Bon, je n'avais pas les vêtements du club parce que je ne savais pas que je pouvais les avoir alors j'ai courru comme une no name. En réalité, vous le savez, c'est parce que je n'aime pas faire comme les autres :P

Départ à 12h50 devant une belle foule québécoise, mais en compagnie non seulement de sherbrookois et de coureuses de Mcgill, mais aussi d'albertaines (qui sont très fortes en passant). Au son du fusil, je fais un départ canon …

Retour sur le gala triathlon Rouge et Or

Samedi soir le 2 octobre, Eugénie, Francis et Caroline vous présentaient le gala de fin de saison Rouge et Or triathlon au Boudoir de l'université Laval. Une réussite honnête, à mon avis.

Les points forts :
- Diapos et textes de Francis pour les nominations et gagnants des différents prix
- La nourriture était bonne, particulièrement le dessert :)
- Le jeu de la ficelle malgré un rouleau de soie dentaire trop court et l'équipe des gagnants composés entièrement de gars, ce qui les a avantagé.
- La musique à partir du moment où j'ai dit à Ève que j'espérais qu'elle n'avait pas perdu 5h de temps le matin même à organiser ses playlists pour ne pas les faire jouer.
- Les beaux billets
- Tout ce qui avait rapport à la salle (frigidaire, tables nappées, grandeur de la salle, projecteur, etc.)

Les failed
- La cuisson des brochettes et des bouchées
- Le fait qu'on ne savait pas le nombre exact de personnes qui allaient être présents, ce qui aurait facilité la tâche pour l…

Leçon de vie

Image
J'ai été forcée d'effacer certains passages de mon dernier post et de plusieurs posts antérieurs. Je ne pourrai malheureusement plus me défouler du boulot sur mon blog pour des raisons de professionalisme. C'est une bonne leçon que j'ai apprise aujourd'hui et j'espère que vous ne ferez jamais la même erreur que moi. Alors, je devrai me défouler à l'entrainement. De ça, par contre, je ne suis pas prête à me taire.

C'est quand même triste qu'on fasse un retour en arrière, en 2010, sur le droit à la liberté d'expression.

Pause syndicale

Image
Pause syndicale. Quand je décide de pendre une pause, j'aime souvent dire: "pause syndicale". En fait, il n'y a qu'à la banque et durant mes cours à l'université que je peux réellement affirmer que je prends une pause syndicale. Ailleurs, comme ce soir à 21h dans ma chambre, personne décide de l'heure à laquelle je vais prendre ma pause ni pour combien de temps. Ça m'étonnerait que celle que j'ai prise ce soir ne soit acceptée par un employeur syndiqué: 3 épisodes de Grey's Anatomy + un essai traitant de la pause syndicale sur mon blog. En lisant les deux dernières lignes, Marie-Chantal (une amie du BAC) aurait sauté au plafond et voudrait maintenant créer un syndicat en son nom qui représenterait les étudiants pendant qu'ils étudient. Sa convention comprendait:

- une heure d'études par jour pour chacune des matières (je vous rappelle que j'ai 7 cours cette session )
- pour éviter l'ennuie, obligation de changer de matière après …

Tigrou l'explorateur

Image
Je pense au moins une fois par jour à venir me défouler sur mon blog, mais je manque de temps. En fait, je manque de temps pour m'entrainer, pour faire mes devoirs, pour étudier, pour travailler, pour faire du bénévolat, pour m'impliquer encore plus dans le club, pour dormir; bref, pour vivre !! Combien de fois vais-je le répéter que 24h ce n'est pas assez dans une journée ?!?

Voilà ! Je viens enfin de me défouler... un peu. Au moins, ce matin c'était le retour à l'entrainement après trois LONGUES semaines de repos.

Demain, je recontre mon enseignant associé qui me guidera tout au long de mon deuxième stage qui commence officiellement lundi prochain. Dans trois semaines, c'est le souper de saison du club que j'organise avec Eugé. Dans 4 semaines, ce sera mon premier cross-country de la saison. Ensuite, suivra une série d'examens et la FAMEUSE semaine de stage dites relâche pour la majorité des étudiants à l'Université. Après cette "relâche"…

Encouragements et félicitations

Je prends quelques minutes tout simplement pour féliciter Marie-Noel Labrecque qui a terminé PREMIÈRE à un duathlon à Edinburgh en Écosse. Je félicite aussi Ingrid Cluzeau qui a affronté les élites mondials en duathlon et a fourni une très belle performance, surtout à la course à pied, avec des temps de 36:32 et 19:42 pour le 10km et le 5km respectivement.

En fin de semaine, ce sera le tour des triathlètes de s'illustrer sur la scène internationale alors que Guillaume Pomerleau, Steve Vaillancourt, Martine Sanfaçon et Francine Lemerise, tous des athlètes du club, participeront au triathlon groupe d'âge à Budapest en Hongrie. Amusez-vous bien PEOPLE !!

Mon récit de parcours

Première semaine d'école difficile. Des journées bien remplies qui commencent à 6h30 et qui se terminent rarement avant 19h30. Le pire dans tout ça, c'est que je ne me suis pas entrainée de la semaine (faux ! J'ai triché deux fois mercredi). Dans le cadre d'un de mes cours, je devais écrire un récit de parcours qui devrait intéresser la plupart d'entre vous. Combien de fois m'avez-vous demandé les raisons pour lesquelles j'ai choisi l'enseignement des mathématiques au secondaire ? Eh bien, jeudi, j'ai du répondre à cette question sur deux pages. Vous savez que j'ai maintenant décidé de changer pour la physiothérapie, mais le travail valait 10% alors je me suis quand même forcée à écrire quelque chose de bien. Très bien même ! Un 10/10 !

Récit de parcours, apprentissage et cognition

Mes parents me disaient toujours à propos des années passées à l’école secondaire que ce sont les plus belles années. Je les ai crus et je les crois encore. J’aimais a…

Mes vacances :)

Image
La semaine dernière, j'ai travaillé 19h. C'est ce que j'appelle des vacances !!!!

Lundi, labyrinthe et arbre-en-arbre à Duschenay étaient au programme. Je ne pensais jamais me faire avoir par un labyrinthe aussi facilement. Il y a UNE porte qu'on a vu beaucoup trop souvent. J'aurais du la prendre en photo. Puis à arbre-en-arbre, on a décidé de faire la partie extrême. Ils disaient qu'il fallait être capable de faire 5 chin up. Pas besoin de vous dire que je ne les fais pas. Sauf qu'il y avait cette fille, t'sais, pas sportive pour deux cents, une américaine, qui suit ses frères et son papa en vacances et qui décide de faire la partie extrême. Si elle le fait, c'est clair que je le fais. Quand je suis arrivée face aux six anneaux que je devais passer, deux fois, j'ai envoyé promener mon orgueil et j'ai fait confiance à mon équipement.


Mardi, montée du mont Ste-Anne. Beau parcours, mais abrupte à la fin. Bon exercise pour les mollets et cardio…

Race report triathlon de Valleyfield

Image
J'en avais mal au coeur. Dimanche dernier, c'était les championnats canadiens de triathlon à Kelowna en Colombie-Britannique. Plusieurs de mes amis y étaient alors que moi je devais représenter mon club à Valleyfield. Même si ça me permettait de voir mes parents pour une des rares fois de l'été, je l'avoue, j'y allais de reculons. Encore un peu plus de nostalgie: c'était mon dernier triathlon de la saison.

Dimanche matin, 12C, nuageux, probabilité de précipitations de 100%. En conséquence, le wetsuit est permis. Je crains pour mon épaule. Le départ est un départ godille. Je me place sur la première ligne, le plus à l'intérieur possible. Au son du fusil, j'essaie de m'échapper à l'aide de mon moteur de kick, mais ce n'est pas si facile parce que les nageurs qui me suivent derrière nagent sur mes jambes. La plus forte l'emporte quand même et je finis par me retrouver seule avec Clémence Trudel, une athlète de l'Université de Sherbrooke…

Triathlon sprint avec drafting, Drummondville

Image
C'était ma dernière chance de prouver à moi-même et aux autres que je mérite de m'entraîner et de courser avec les élites... CHECK !

Bien de bonne heure, hier matin, je me lève, après avoir bu deux bouteilles d'eau durant la nuit et visualisé le triathlon qui m'attendait au moins 10 fois. En attendant mon lift, j'essaie de me distraire, mais c'est impossible: j'ai les mollets crampés de nervosité. C'est ma première course élite avec drafting...

Je dois bien nager. Je choisis de me mettre à côté d'Evelyne parce que je suis habituée de pratiquer les départs avec elle. Je saurai la reconnaître dans la ruée vers la première bouée. Je fais un bon départ, mais casse un peu le temps que Mireille Rodrigue et Isabelle Gagnon me ratrappent et me dépassent un peu trop vite de sorte que je n'arrive pas à m'accrocher à leurs pieds tout de suite. Quand on tourne la dernière bouée, je dois avoir un bon 5-6 mètres de différence avec les pieds d'Isabelle…

Cyberpresse.ca

Cette semaine, je travaillais dans une succursale différente de la Banque Laurentienne où je me suis carrément "pognée le beigne". Entre deux clients, je naviguais sur le net à tel point que je ne savais plus quoi aller voir. Alors, j'ai presque TOUT lu Cyberpresse. Je vous fais le parie que je suis capable de vous résumer n'importe quelle nouvelle des 5 derniers jours. Demandez... :P

p.s. coup de coeur pour la chronique de Marie-Claude Lortie sur la procréation assistée. http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/marie-claude-lortie/201008/05/01-4303965-largent-et-la-vie.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B40_chroniqueurs_373561_accueil_POS1
p.s.s. coup de poing pour les enfants africains albinos accusés de sorcellerie: http://www.cyberpresse.ca/international/afrique/201008/06/01-4304409-la-sorcellerie-fait-un-retour-en-force.php

Suppléments de calcium

IMLP 2012

L'été 2008, je suis allée voir l'Ironman Lake Placid. Même s'il pleuvait à boire debout, qu'on gelait et que plusieurs n'ont pas réussi à terminer la course faute d'hypothermie, j'avais lancé (sur un coup de tête): " IMLP 2012, here I come ".

Je n'ai jamais oublié que je m'étais jurée de le faire, mais j'avais oublié que je me l'étais promis pour 2012 jusqu'à ce que Christian me le rappelle cette semaine. J'ai l'habitude de tenir mes promesses surtout quand ce sont des coups de tête parce qu'à tous les coups, ça été gagnant. Serai-je fidèle à ma parole ?

Nouvelles insolites

Image
Cette semaine, j'ai un peu plus de temps et j'ai décidé d'en profiter pour lire les nouvelles qui n'ont rien à voir avec le triathlon. Ça me permettrait de discuter de d'autres choses que natation-vélo-course. Puis, il faut bien que je me cultive. ALors, je suis alléer lire les nouvelles insolites sur Cyberpresse. Haha, très enrichissant :)

La première, c'est un chômeur qui a tenté de vendre l'hotel Ritz en se faisant passer pour un associé des propriétaires. Le pire, c'est que ça a presque fonctionné. Finalement, au lieu de gagner 400 millions, il gagne 5 ans de prison.

La deuxième, c'est une course d'escargot sur 33cm qui a lieu chaque année en Virginie. Le gagnant de cette année, Sydney, a parcouru la distance en 3min41. C'est n'importe quoi !

La troisième, un gardien de soccer est forcé de rater 3 semaines d'entrainement parce qu'il a échappé l'eau bouillante de son café sur son pied.

Et les images insolites...
1-Obama sur…

Race Report triathlon de Magog

La veille de la course, je me sentais top shape. Surtout après avoir mangé la super lasagne de ma grand-mère à non pas quatre étages, mais sept. Le matin même, je suis motivée sauf qu'en même temps j'appréhende l'idée de courser élite pour la première fois. Alors, j'essaie de focuser sur ma course comme si c'était une course groupe d'âge.

NATATION

Départ plage. Une première ! Malheur: interdiction de faire du saut de dauphin. La plage est tellement longue qu'il faut courir longtemps, mais les petites personnes n'ont pas les jambes assez longues pour le faire. Au son du fusil, je sprint aux côtés de mes coéquipières (Manon, Ève et Eugénie), mais je suis vite ralentie par une première chute dans l'eau. Je me relève, tente de continuer de courir, mais chute une deuxième fois. Finalement, je comprends que c'est peine perdue et donc je commence tout de suite à bardasser my way through. Après une centaine de mètres, je trouve des pieds qui m'intére…

Chrissie Wellington

Image
Il n'y a pas de mots pour décrire cette femme(?). Peu importe ce qu'elle est, c'est mon idole... execo avec Émilie Mondor et Clara Hughes. Chrissie a terminé un ironman en Allemagne en 8h19, 7e overall, à seulement 27min du premier homme. Comme elle le dit elle-même, je ne croyais pas que c'était possible. En tout cas, je suis allée sur son blog http://www.chrissiewellington.org/ et j'ai trouvé cette citation qui la motive et que j'aime bien :
"Champions aren’t made in gyms. Champions are made from something they have deep inside them-a desire, a dream, a vision…they have to have the skill and the will. But the will must be stronger than the skill.” (Mohammed Ali)

Je vais penser à ça dimanche alors que je prendrai le départ du triathlon de Magog.


Caro, tu nous délaisses

Image
REFRAIN
"Caro, tu nous délaisses.
Ça fait longtemps qu'on n'les a pas vues.
Allez, Caro montre-nous tes fesses. (chanson paillarde et rappel de l'initiation)

Semaine de calvaire au boulot.
Semaine du festival d'été de Québec.
Semaine intense à l'entraînement.
Mixer le tout et ça vous donne une Caro DÉVASTÉE le dimanche après-midi."

Tous les dimanches, je regarde mon petit calendrier fait à la main dans lequel j'écris mon horaire de travail, mon horaire d'entrainement, etc. Dimanche dernier, en le regardant, je savais que ça n'allait pas être une semaine facile. Il faut que je maximise mes heures de sommeil, me suis-je dit. Alors, dimanche soir, j'ai accepté d'aller voir Roger Hodgson de Supertramp sur les plaines. Pour un premier pestacle sur les plaines, j'ai été choyée. Près de 60 000 personnes sont venues applaudir la voix légendaire du viel homme (certainement pas applaudir sa chemise verte brodée de fleurs roses). Aussi incroyable…

Le jardin

Gabriel (mon coloc) et moi étions tout enjoués à l'idée de se procurer un jardin communautaire au coin de la rue. C'est Gab qui l'a choisi - juste à côté du président - et qui est allé à la réunion de tous les jardiniers - on est définitivement les plus jeunes.

Ambitieux (évidemment), on est allé s'acheter des petites graines : carottes, brocoli, concombres, piments forts, persil, basilic, poivrons de couleur, tomates italiennes et tomates traditionnelles. Puis, on les a planté dans des petits pots à l'intérieur. Ça semblait poussé bien. On était heureux. Entre-temps, nos voisins de jardin nous ont gentiment donné de quoi garnir davantage notre énorme carré: rhubarbe, oignons égyptiens, origan, laitue et fraises.

Un jour, fin mars, Gab et moi avons sauté pieds nus dans notre carré de jeu, retourné la terre et arraché les racines et les mauvaises herbes pour ensuite commencer à planter nos petites graines alors devenues de fragiles plants.

Depuis, on n'a pas ajo…

Failed

Je n'avais pas encore tombé. C'est fait. J'ai emporté Eugénie dans ma chute. C'est ce qu'il y a de plus fachant. J'ai tout simplement touché la roue de Guillaume qui roulait en avant de moi alors que je relancais debout et tentais de rester dans sa roue et de distancer Eugénie. Échec.

On a eu de la chance parce que ça aurait pu être pire. Les vélos s'en sortent relativement bien. Eugé un peu moins. Moi, je me suis mise en mode survie : adrénaline à bloc, capacité en mécanique de vélo à bloc, puissance dans les jambes à bloc (fallait aller travailler) et remords à bloc.

Le vélo est chez le médecin. Pour ma part, il n'est pas question que je détourne mes plans: petit jog cet après-midi, natation demain matin (ouch !) et longue sortie de course à pied demain soir.

Presqu'au même moment, sur le tour de France, il se produisait des chutes bien plus importantes...
http://www.youtube.com/watch?v=QfrFtmmkiNs

Day off !?!

Les journées de congé sont rares alors quand elles viennent, on saute de joie. Vraiment ? Hier, j'étais toute heureuse de savoir qu'aujourd'hui je n'avais pas à me rendre à la banque ni au Sports Experts et encore moins à m'entrainer. La grasse matinée, yeah ! (6h30 yahou... j'habite sur Myrand-rue principalement composée de blocs appartements d'ÉTUDIANTS- et c'était la St-Jean hier... )

Qu'est-ce que je fais ?! Tourne en rond dans mon lit Queen. "Fait hoooooo", je suis au 2e étage. Déjeune. Regarde un film: Green Zone. Ordinaire, je ne regarde même pas les 15 dernières minutes parce que je me rends compte qu'il ne pleut pu et donc que c'est le temps idéal pour aller pratiquer ma T1. Dans le fond, j'ai un peu triché, je me suis un peu entrainée, mais mais mais pas longtemps du tout, c'était nono, zone 0, pis pis pis il le fallait, n'est-ce pas coach ?

Mon amie Marianne part deux mois en Afrique dimanche alors on s'ét…

Race Report triathlon de Beauport

Comme un vrai journal d'entrainement... très détaillé !

Pre-race, à l'appartement: Bonne nuit de sommeil. Réveil sans l'alarme à 5h30, je prends ça comme un bon signe. Tout est déjà prêt pour le départ de la saison. J'écoute de la musique (Bob Sinclair) pour me motiver un peu et me changer les idées tout en mangeant mes 3 sachets de gruau et mon jus d'orange sans pulpe. Je bois de l'eau.

Pre-race, sur le site de la compétition: Le stationnement est loin donc il faut rouler avec notre stock pour se rendre à la zone de transition. J'ai apporté un sac à dos, well done. On pompe les pneus, mais mon pneu d'en avant ne veut rien savoir alors je demande un coup de main à la tente Louis-Garneau. Pendant ce temps, Eugénie s'occupe d'aller chercher nos dossars et nos puces électroniques parce qu'on se rend compte qu'on est arrivées un peu trop juste soit 1h15 avant le départ. On a le temps de s'échauffer un peu en vélo, à peine à la course à pi…

Big Day Out

Image
"Act as if it were impossible to fail" - Dorthea Brande

"Victory belongs to the most perseverant" - Napoleon

"Fall seven times, stand up eight"- japanese proverb

"Que le diable l'emporte" et "Accotez-vous"- Patrice Hamelin

22 ans... arke !

J'ai 22 ans. Je ne suis pas mariée et je n'ai pas d'enfants. (Je m'appelle Caro, j'ai 22 ans et je suis petite - dur dur d'être un adulte !! ) J'ai vécu 16 ans à Lorraine, un an en Nouvelle-Zélande, 3 mois en France, 14 jours en Australie, 10 jours au Guatemala, plusieurs jours aux États-Unis, un jour à Vancouver et maintenant j'ai élu Québec pour domicile.

Je suis un "moulin à parole", une boule d'énergie et une personne débordante d'ambitions. Je suis passionnée de tout ce que j'entreprends. Ce que j'aime par dessus-tout, c'est transmettre ces passsions, cette énergie et ces ambitions que j'ai.

Mon problème numéro un, c'est que je suis une éternelle indécise. Je viens à peine de commencer l'Université alors que mes amis terminent leurs études et je suis bien loin de terminer les miennes. Mon problème numéro deux, c'est que je me mets énormément de pression et peut être hyper nerveuse. Comme cette semaine, …

Inspiration

Image
Dimanche soir, c'est MON soir. Le soir où je me repose de vivre la vie ALL OUT. Le soir où je n'ai pas honte de siester de 17h à 19h30, où j'apprécie de visionner un film TOUTE SEULE comme une hermite dans ma chambre. Le nouveau coloc, Guillaume Les Gourdes, me l'a fait remarquer le lendemain: " Qu'est-ce que tu faisais, hier soir, enfermée dans ta chambre ?". La non-sociable, la fille brulée de sa semaine qui prends quelques heures à elle seule, la fille qui recharge son corps d'énergie et sa tête de motivation. Ce dimanche, j'y suis allée pour un film d'INSPIRATION: "What inspires you, man?", ask Mandela (Morgan Freeman)" A poem, a song (Tom...), a south african black president,..." Moi, ce sont les films comme celui-là: Invictus. Un autre film dramatique signé Clint Eastwood. Quand j'ai le goût de rêver, d'admirer le travail d'un réalisateur qui sait jouer avec le scénario, les images et la musique, je regard…

Coupe du monde FIFA 2010

Image
Avant ma courte vie de triathlète, j'étais une passionnée de football (soccer). J'y ai joué pendant plus de 10 ans et j'ai eu la chance de coacher deux équipes. Je ne peux pas dire que maintenant je préfère le triathlon parce que ce ne sont pas deux sports qui se comparent. Comparez le triathlon au biathlon, au ski de fond, au ski alpin, à la natation; bref, à des sports individuels, mais ne le comparez pas à des sports d'équipe tel que le football. Donc, le football me manque. Ça me manque de jouer avec mon vieux ballon dans la court quand j'ai rien à faire, de frapper le ballon sur la cloture renfoncée et d'entendre ma maman: "Carooooooo, ma clotuuuuuuuureeeeeeeeee ". Ça me manque d'enfiler l'habit no.9 (The rocket , bien sûr !) toujours trop grand de l'équipe de Lorraine, Les lions. Je me souviens que j'ai porté les mêmes protèges tibia pendant au moins 7-8 ans et qu'il leur restait seulement une languette de plastique de sorte …